mardi, octobre 17, 2017

N'ouvre pas les yeux - John Verdon



Quatrième de couverture:
Une jeune femme a été retrouvée décapitée le jour même de son mariage, dans la somptueuse propriété des Ashton. Tout accuse le jardinier mexicain, un certain Hector Flores, qui demeure introuvable depuis. L'inspecteur Gurney, appelé en dernier recours par la mère de la victime pour retrouver le meurtrier, s'aperçoit bientôt que la mariée n'avait rien d'une oie blanche... et que ses rapports avec son fiancé, Scott Ashton, jeune et brillant psychiatre, fondateur d'un institut pour enfants "difficiles", sont plus complexes qu'il n'y paraît à première vue.
Gurney ne tarde pas à se rendre compte que rien, dans cette histoire, n'est conforme aux apparences. Et quand il retrouve, déposée chez lui en son absence, une poupée décapitée, il comprend très vite aussi qu'il risque lui-même d'être la prochaine victime. Ce qu'il ne sait pas encore, c'est que son enquête va le mener bien au-delà du meurtre – dans la toile inextricable d'un ennemi terrifiant, tentaculaire et, surtout, très patient.
Après son premier roman et coup de maître 658, Verdon persiste, signe et monte encore le niveau d'un cran. De son ouverture saisissante jusqu'à son finale stupéfiant, N'ouvre pas les yeux est un chef-d'œuvre du genre, servi par une intrigue au cordeau et des personnages tourmentés que les lecteurs retrouveront avec bonheur ou découvriront avec frissons. John Verdon s'impose définitivement dans la cour des grands du thriller.

Quel suspense! L'entrée en matière ne peut que susciter l'intérêt puisque Gurney est confronté à la décapitation d'une femme le jour de son mariage et tout accuse le jardinier qui a disparu sans laisser la moindre trace. C'est la mère de la défunte qui fait appel à lui parce que l'enquête piétine depuis des mois, sauf que Gurney est à la retraite depuis un an et que sa femme voit d'un très mauvais œil l'idée qu'il se laisse embarquer dans une nouvelle enquête. Cependant, une fois qu'il a visionné la vidéo du mariage, il ne peut s'empêcher de s'engager pour deux semaines et son regard neuf va mettre en évidence des pistes non explorées.
Un suspense à couper le souffle, des personnages plus qu'intéressants et un meurtre assez complexe à élucider: voilà un mélange parfaitement réussi qui en fait un thriller difficile à lâcher! John Verdon m'a pris dans sa toile et je vais m'empresser de lire la première aventure de Gurney très vite. Par ailleurs, la couverture est très réussie!

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.

 
Comme ce titre contient une apostrophe, il participe au Challenge sous la contrainte tout nouveau chez Philippe

La version broché compte 568 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

jeudi, octobre 05, 2017

Sharko - Franck Thilliez


Quatrième de couverture:
« Sharko comparait toujours les premiers jours d’une enquête à une partie de chasse. Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s’élançaient à la poursuite du gibier. A la différence près que, cette fois, le gibier, c’était eux. »
Le lieutenant Lucie Henebelle a tiré sur un homme en dehors de toute procédure. Pour la protéger, son compagnon Franck Sharko, lui aussi flic au 36 quai des Orfèvres, a maquillé la scène de crime. Ils vont récupérer l’affaire. Celle d’un type retrouvé dans sa cave, mort d’une balle dans la gorge.
Y a-t-il plus infernal, quand on est flic, que de devoir enquêter sur son propre crime ?

Et me voilà qui replonge dans la nouvelle enquête de Lucie et Sharko. Et cette fois-ci, ça commence mal, vraiment très mal... puisque Lucie tue un homme dans une cave, alors qu'elle est entrée par effraction. Et pour Sharko il n'est nullement question que sa famille vole en éclats, pas après tout ce qu'ils ont traversé. Il va donc maquiller le crime de Lucie en meurtre macabre et l'enquête va être confiée à son équipe. L'enquête en question va les mettre sur la piste d'humains enlevés et séquestrés pour leur sang, notamment s'il est d'un type très rare, et c'est une multitude de morts qui vont remonter à la surface...
Un suspense terrible et une enquête des plus intéressantes, où l'épée de Damoclès trône au-dessus des héros principaux... vont-ils se sortir de ce faux pas malencontreux?
Je suis fan de cette série mettant en scène Franck Sharko et Lucie Hennebelle et ce livre est encore un énorme coup de cœur. La mauvaise nouvelle c'est que je vais devoir m'armer de patience jusqu'au prochain opus.

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.


La version broché compte 574 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

mardi, octobre 03, 2017

Bilan de mes lectures du mois de septembre

Voici venu le moment de faire le bilan de mes lectures du mois de septembre, un mois qui a été riche en lectures très diverses...
  • La tresse - Laetitia Colombani

jeudi, septembre 28, 2017

L'avocat, le nain et la princesse masquée - Paul Colize


Quatrième de couverture:
Hugues Tonnon est un avocat respecté du Barreau bruxellois, spécialisé dans les divorces, les séparations douloureuses et les couples qui s’entretuent.
C’est donc naturellement à lui que s’adresse Nolwenn Blackwell, le flamboyant top model belge qui a jeté son dévolu sur Amaury Lapierre, un capitaine d’entreprise de trente ans son aîné qui lui arrive au menton.
Alors qu’un fastueux mariage se profilait, le riche héritier a été paparazzé dans les bras d’une stripteaseuse, au bord de la piscine d’une villa tropézienne.
Hugues Tonnon s’engage à défendre le célèbre mannequin, dîne en sa compagnie et la raccompagne chez elle pour sceller leur accord.
Au petit matin, il se réveille chez lui, la police à sa porte. Nolwenn Blackwell a été assassinée, il est le dernier à l’avoir vu vivante et ne se souvient de rien.


C'est avec plaisir que je replonge dans un policier de Paul Colize, dont j'avais adoré le formidable Back Up. Ici nous sommes dans le monde des célébrités et de l'argent, où le divorce pose souvent problème, et c'est bien là-dessus que Hugues Tonnon, avocat belge, a bâti sa notoriété. Au départ, il rencontre Nolwenn Blackwell, mannequin sublime, qui souhaite faire appel à ses services, sauf qu'elle n'est même pas mariée... ça se corse lorsqu'il succombe à son charme surtout parce qu'elle est retrouvée assassinée dans son appartement le lendemain. Evidemment Hugues devient d'emblée le principal suspect et face à la police qui a quasiment déjà classé l'affaire, il n'a d'autre choix que de se lancer lui-même à la recherche du véritable meurtrier.
Avec Paul Colize on a toujours la certitude de plonger dans une histoire déjantée! Que du bonheur...

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.

Comme ce titre contient une apostrophe, il participe au Challenge sous la contrainte tout nouveau chez Philippe
 
Paul Colize est belge et ce livre participe au challenge Voisins, Voisines 2017 organisé par A propos de livres.

vendredi, septembre 22, 2017

Ceux qu'on aime - Steve Mosby


Quatrième de couverture:
Vous laissez un message à l'un de vos proches. Il ne vous répond que par mail ou par SMS. Vous ne vous inquiétez pas. Imagineriez-vous une seconde que ce n'est pas lui qui vous écrit, mais son bourreau, qui le tient séquestré, privé d'eau et de nourriture ? C'est pourtant le mode opératoire d'un tueur en série qui s'attaque à des jeunes femmes célibataires, endosse leur identité pour mieux les condamner...

Des femmes sont retrouvées mortes ligotées dans leur lit, le tueur les attache et les abandonne à leur triste sort... comme elles meurent à petit feu, le tueur garde le contact avec l'entourage par sms... pour les sauver il aurait fallu venir les voir avant l'instant fatidique. Il y a certainement une réflexion à mener sur nos rapports par écrans interposés. Peut-on vraiment être sûrs que les gens vont bien si on ne les voit jamais? Et pourtant, Dave a un doute lorsqu'il reçoit le SMS de Tori, certains éléments de réponse ne lui ressemblent pas. Une enquête trépidante!

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.

Comme ce titre contient une apostrophe, il participe au Challenge sous la contrainte tout nouveau chez Philippe
 
Steve Mosby est anglais et ce livre participe au challenge Voisins, Voisines 2017 organisé par A propos de livres.

lundi, septembre 18, 2017

Le cri - Nicolas Beuglet


Quatrième de couverture:
Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre…
Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?
Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.
Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…
Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

Quand on lit la quatrième de couverture, il y a de quoi être intrigué... le patient 488 est retrouvé étranglé dans une cellule et il se serait suicidé; par ailleurs, son visage exprime une terreur extrême. Sarah Geringën soupçonne d'emblée que cette affaire ne va pas être simple.
On embarque dans une enquête qui présente beaucoup de mystères et qui va se transformer en course contre la montre. Un page turner extrêmement efficace!


Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.


La version broché compte 491 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

jeudi, septembre 14, 2017

Les animaux - Christian Kiefer


Quatrième de couverture:
Niché au fin fond de l'Idaho, au coeur d'une nature sauvage, le refuge de Bill Reed recueille les animaux blessés. Ce dernier y vit parmi les rapaces, les loups, les pumas et même un ours. Connu en ville comme le "sauveur" des bêtes, Bill est un homme à l'existence paisible, qui va bientôt épouser une vétérinaire de la région. Mais le retour inattendu d'un ami d'enfance fraîchement sorti de prison pourrait ternir sa réputation.
Rick est en effet le seul à connaître le passé de Bill dont il a partagé la jeunesse violente et délinquante. Pour préserver sa vie, bâtie sur un mensonge, Bill est prêt à tout. Au fur et à mesure que la confrontation entre les deux hommes approche, inéluctable, l'épaisse forêt qui entoure le refuge, jadis rassurante, se fait de plus en plus menaçante… Dans le décor des grands espaces, ce roman noir est une superbe histoire de rédemption, qui marque la naissance d'une nouvelle voix de la littérature américaine.

C'est l'histoire de Bill qui vit au fin fond de l'Idaho et qui a créé là-bas un refuge pour animaux sauvages. Il a une vie de rêve, en pleine nature entouré de bêtes sauvages qu'il a un peu apprivoisées parce qu'il les a aidés à survivre. Il a un vieux grizzli doux comme un agneau et très gourmand, mais aussi un loup qui a dû être amputé d'une jambe, sans parler des animaux qu'il nourrit au biberon avant de les rendre à la nature, là où est leur vraie liberté. Il a développé un attachement très profond pour ses animaux et pour les animaux au sens plus général. Jusque là on l'aime bien Bill, mais la suite devrait se corser, parce que Bill n'est pas vraiment Bill. Lorsque Rick l'appelle, il sait que son passé va finir par le rattraper et ça devrait être très noir...
Très vite la tension monte dans ce roman et l'auteur fait des allers-retours 20 ans en arrière pour nous parler de Nat, qui suite à la disparition de son grand frère, se plonge à corps perdu dans cette amitié sans limites qui le lie à Rick. Nat et Rick grandissent dans la misère des mobil-homes du Nevada et vont faire les 400 coups jusqu'à ce qu'un événement envoie Rick en prison et amène Nat à changer de vie. Et il faudra aller au bout de l'histoire pour avoir le fin mot, car le récit alterne entre passé et présent en permanence...
Christian Kiefer m'a emportée avec son style d'écriture. Il crée un stress qui se fait crescendo au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire et que le passé se dévoile. C'est un livre qui m'a bouleversée et dont je vais me souvenir longtemps tant les réflexions qu'il suscite sont puissantes. Un énorme coup de coeur!

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.