lundi, juillet 17, 2017

Le pavé de l'été 2017

Les vacances d'été approchant à grand pas, et ce ne sont pas les pavés qui manquent dans ma PAL, alors voilà l'occasion rêvée de participer au Challenge Pavé de l'été: le Challenge Pave de l'Eté... Organisé par Brize, ce challenge est organisé depuis 6 années consécutive.
J'avais participé à la deuxième édition et j'y retourne cette année avec grand plaisir...

Il s'agit de lire un pavé (au moins 600 pages quel que soit le format) avant le 30 septembre 2017... Comme j'ai de nombreux pavés dans ma PAL, ce sera l'occasion d'en lire un, voire plus...

Mon premier choix s'est porté sur Pandemia de Franck Thilliez. J'ai commencé doucement, puisque je l'ai choisi en version audio.



A suivre donc... Les liens des pavés éventuels qui viendront s'ajouter à celui-ci, seront repris ci-dessous, ce qui permettra d'avoir une liste récapitulative:

1. Pandemia - Franck Thilliez

Si vous voulez participer au challenge, n'hésitez pas à vous rendre ici et à laisser un commentaire avant le 10 août 2017.


lundi, juillet 10, 2017

Pandemia - Franck Thilliez



Quatrième de couverture:
Comme tous les matins, Amandine a quitté sa prison de verre stérile pour les locaux de l'Institut Pasteur. En tant que scientifique à la Cellule d'intervention d'urgence de l'Institut, elle est sommée, en duo avec son collègue Johan, de se rendre à la réserve ornithologique de Marquenterre pour faire des prélèvements sur trois cadavres de cygnes. Un sac avec des ossements est trouvé dans l'étang.

Franck et Lucie sont à nouveau sur une affaire. Cette fois-ci, une grippe des oiseaux se déclare mystérieusement (d'ailleurs Lucie va être d'emblée infectée, ce qui va l'éloigner de l'enquête directement) et un personnage tout habillé de noir avec un long bec est au coeur de tous les témoignages.
Parallèlement nous suivons l'histoire d'Amandine, dont l'époux Phong souffre d'une insuffisance immunitaire et peut mourir à cause d'un simple rhume, alors qu'elle est biologiste à l'Institut Pasteur et donc constamment en contact avec des virus plus ou moins dangereux, ce qui rend sa vie privée particulièrement compliquée.
Policiers et chercheurs vont se croiser et oeuvrer pour découvrir l'origine de ces virus (au pluriel puisqu'ils vont être confrontés à plusieurs types de virus) et pourquoi ce personnage s'obstine à mettre le monde en danger de mort.
Encore une chouette enquête menée par Franck Sharko. Je me suis rendue compte à la fin que la lecture d'Angor aurait été un avantage, puisque visiblement on y retrouvait déjà l'homme en noir, mais bon, cela ne m'a nullement empêchée de suivre l'histoire malgré tout.


Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.



La version broché de ce livre compte 703 pages et ce livre participe donc également au Challenge été 2017 organisé par Brize.
 
 

vendredi, juillet 07, 2017

Quand sort la recluse - Fred Vargas


Quatrième de couverture:
« - Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence.
- Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle.
- Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
- Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
- Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse ? »

Ca fasait longtemps que j'attendais le nouveau Vargas et surtout le retour d'Adamsberg. Et elle s'est fait désirer Fred, puisque son dernier livre est sorti il y a 2 ans.
Ca commence très fort puisqu'Adamsberg doit rentrer à Paris pour résoudre le meurtre d'une femme écrasée par un 4x4, enquête qu'il boucle en moins de temps qu'il faut pour le dire. En parallèle se profilent les morts mystérieuses suite à des piqûres d'araignées prétenduement inoffensives... Qu'est-ce que cela signifie? La recluse serait-elle soudainement devenue dangereuse? Adamsberg est bien décidé à prouver que ce sont des meurtres et à innocenter la pauvre recluse qui ne demande pas mieux que de retourner dans l'obscurité, bien à l'abri du regard malveillant des humains...
Avec Fred Vargas, on patiente longtemps, mais on est sûr de passer un excellent moment et cette lecture est un véritable coup de coeur. Par ailleurs, on apprend plein de choses sur les araignées mais également sur les recluses, ces femmes qui, pour une raison ou une autre, décidaient de se couper de la société et s'enfermaient délibérément.
La couverture du livre est magnifique, ce qui en fait un très bel objet en sus du plaisir de lecture qu'il m'a apporté. J'attends déjà le prochain avec impatience...

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.
 
La version broché compte 496 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

vendredi, juin 30, 2017

La princesse des glaces - Olivier Bocquet, Léonie Bischoff


Quatrième de couverture:
La première adaptation en bande dessinée de la célèbre série de polars de Camilla Läckberg.
Erica Falck, trentenaire installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise où elle écrit des biographies, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête, Erica est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. Stimulée par cette flamme naissante, Erica se lance à la conquête de la vérité et met au jour, dans la petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître, des secrets détestables. Bientôt, on retrouve le corps d’un peintre clochard – encore une mise en scène de suicide…
Publié en Suède en 2003 et traduit en français en 2008, La Princesse des glaces est chronologiquement la première des enquêtes d’Erica Falck et de son compagnon le commissaire Patrik Hedström. Six autres romans de la même série ont paru depuis. La série policière la plus attachante du moment, dont Léonie Bischoff et Olivier Bocquet donnent, en bande dessinée, une transposition inspirée.


J'ai lu le livre il y a quelques années déjà, mais en replongeant dans cette bande dessinée, l'histoire m'est directement revenue en mémoire et j'ai apprécié de replonger dans l'univers d'Erica Falck. Les dessins sont très jolies et la trame initiale de l'histoire est respectée... une manière sympatique de revisiter des polars qu'on a lu précédemment...

Cette bande-dessinée participe au Challenge Thrillers et Polars.

jeudi, juin 29, 2017

Bilan de mes lectures du mois de juin 2017

Voici venu le moment de faire le bilan des livres lus en juin... 2 énormes pavés ont bien rempli ce mois de juin que j'ai clôturé par une BD...

 
 

Promesse - Jussi Adler Olsen


Quatrième de couverture:
Bornholm, une île danoise de la mer baltique, fin des années 1990. Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé dans un arbre, son vélo broyé au bord de la route. Aucune trace du chauffard : affaire classée. Sauf pour un inspecteur de la police locale qui finit dix-sept ans plus tard par demander l'aide de l'inspecteur Carl Mørck. Avant de se tirer une balle dans la tête.
À l'initiative de Rose, l'assistante du flegmatique Mørck, l'insolite trio du Département V en charge des cold cases débarque sur l'île de Bornholm. En remuant le passé, ils prennent le risque de réveiller de vieux démons...

A chaque fois que j'entame une nouvelle enquête du département V, j'ai peur d'être déçue, d'atteindre l'enquête de trop, celle qui va me lasser de suivre les aventures de Carl, Rose et Assad... et ben, ce ne fut pas encore le cas avec cet opus qui a tenu toutes ses promesses.
L'inspecteur Habersaat, sur le point de partir à la retraite, contacte Carl pour lui demander de reprendre le flambeau sur une enquête qui l'a obsédé tout au long de sa vie, demande que Carl décline aussi sec... sauf qu'Habersaat n'a pas dit son dernier mot et se suicide à son pot de départ. Voilà qui ne manquera pas de pousser l'équipe du département V à remonter les pistes suivies par Habersaat, afin de découvrir enfin ce qui est arrivé à Alberte ce jour-là.
Malgré certaines longueurs, les enquêtes du département V me tiennent quand même toujours en haleine jusqu'à la dernière page.

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.


La version broché compte 660 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

  
Jussi Adler-Olsen est danois et ce livre participe au challenge Voisins, Voisines 2017 organisé par A propos de livres.

mercredi, juin 21, 2017

Rêver - Franck Thilliez


Quatrième de couverture:
Abigaël souffre d'une narcolepsie sévère qui lui fait parfois confondre la réalité avec ses reflets chimériques. De nombreux mystères planent autour de la jeune psychologue, notamment concernant un accident dont elle est miraculeusement sortie indemne.

Franck Thilliez nous embarque à nouveau dans une histoire complètement folle!
Abigaïl enquête sur l'enlèvement de 4 enfants par un criminel intelligent et ingénieux. En parallèle elle élève sa fille adolescente Léa. Narcoleptique, elle a parfois de difficultés à distinguer la réalité des rêves, ce qui complique quelque peu sa vie professionnelle et personnelle.
Un événement tragique va venir tout influencer puisque Léa et son grand-père vont décéder dans un accident de voiture, accident dont Abigaïl sort mystérieusement indemne. Mais que s'est-il passé cette nuit-là? Où vont mener les zones d'ombres présentes dans la vie de Léa et dans celle de son grand-père? Un thriller haletant et sans temps morts!

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.

La version broché compte 597 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

lundi, juin 12, 2017

Bilan de mes lectures du mois de mai 2017

Et voici le moment de vous présenter les lectures qui m'ont accompagnées au mois de mai...

  • Le charme discret de l'intestin - Guilia Enders

Le couple d'à côté - Shari Lapena


Quatrième de couverture:
La baby-sitter leur a fait faux bond, et alors ? Invités à un dîner chez leurs voisins, Anne et Marco décident de ne pas renoncer à leur soirée. Cora, leur bébé de six mois, dort à poings fermés et ils ne sont qu'à quelques mètres. Que peut-il arriver ? Toutes les demi-heures, l'un ou l'autre va vérifier que tout va bien. Pourtant, quand à une heure déjà avancée, le couple regagne son domicile, c'est un berceau vide qui les attend.
Désespérés mais aussi dépassés, les jeunes parents attirent les soupçons de la police : Anne en dépression depuis son accouchement, Marco au bord de la ruine... les victimes ont soudain des allures de coupables. Dans cette sombre histoire, chacun semble dissimuler, derrière une image lisse et parfaite de terribles secrets. L'heure de la révélation a sonné.


Que faire lorsque la babysitter se décommande? Anne et Marco décident de laisser le bébé toute seule et de se rendre malgré tout à leur dîner quitte à revenir vérifier que tout va bien toutes les 30 minutes. Sauf que le bébé est enlevé. Qui savait Cora serait seule à la maison?
La police se lance dans la recherche du bébé et ne manque pas de soupçonner les parents qui tous deux ont des zones d'ombres au niveau de leurs personnalités respectives...
Un thriller agréable à lire et même si c'est le genre d'histoire qu'il m'a déjà été donné de lire, j'ai passé un bon moment de lecture.

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.

 
Shari Lapena est anglaise et ce livre participe au challenge Voisins, Voisines 2017 organisé par A propos de livres.

mardi, mai 30, 2017

Satan était un ange - Karine Giebel


Quatrième de couverture:
Lorsque François apprend que sa tumeur est incurable et qu'il ne lui reste plus que quelques mois à vivre, il monte en voiture et erre sans destination. En chemin, il prend en auto-stop, un autre fuyard, Paul. En quelques jours, les deux hommes apprennent à se connaître et à profiter de la vie.

François, avocat d'affaires, apprend qu'il a une tumeur incurable et décide de prendre la route pour réfléchir à sa mort prochaine. Il va croiser le chemin de Paul, jeune Roumain qui a des tueurs dangereux à ses trousses. S'engage alors une fuite en avant pour échapper aux menaces qui pèsent sur ces deux hommes...
Encore un très bon page turner que nous livre Karine Giebel avec la rencontre improbable de deux personnages que tout oppose, mais qui le temps d'une cavale vont tisser des liens très forts. Un excellent moment de lecture!

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.

vendredi, mai 19, 2017

Version officielle - James Renner


Quatrième de couverture:
Professeur d’histoire, Jack Felter revient à Franklin Mills, sa petite ville natale de l’Ohio, où son père, pilote à la retraite atteint de démence, est en train de perdre la mémoire. Ce retour forcé ravive de douloureux souvenirs : celui de Samantha, la fille dont il tomba amoureux, aujourd’hui mariée à Tony Sanders, ex meilleur ami devenu psychiatre. Sauf que Tony a disparu depuis maintenant 3 ans, et est présumé mort.

Jack décide de se lancer à sa recherche, mais le seul qui semble capable de lui apprendre quelque chose est Cole Monroe, le dernier patient de Tony – un garçon de 16 ans soigné pour paranoïa. Jack est contraint de faire cause commune avec lui pour suivre la trace de son ami. Leur quête – sidérante – va les mener de Manhattan à des structures secrètes enfouies sous les Catskills, pour s’achever sur une île secrète du Pacifique.

L’enjeu ? Aux frontières de la folie et du temps, percer le mystère du Grand Oubli, cette gigantesque conspiration chargée de dissimuler certains évènements de notre Histoire.

Quelle histoire tirée par les cheveux! Et pourtant, impossible de lâcher...
Lorsque la démence de son père s'aggrave, Jack revient dans sa ville natale. Il revoit Sam, son premier amour, qui est à présent mariée à Tony, son meilleur ami, mais qui a disparu depuis 3 ans; et c'est en voulant le retrouver que Jack va aller voir Cole, un adolescent placé en institut psychiatrique et qui était suivi par Tony. S'ensuit alors une aventure extraordinaire...
C'est un livre dont il est difficile de parler, car ça gâcherait un peu la surprise de la lecture, mais je le conseille absolument.

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.

La version broché compte 480 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

jeudi, mai 04, 2017

Chiens de sang - Karine Giebel


Quatrième de couverture:
Courir; toujours plus vite. Plus loin. Fuir la mort qui plane au-dessus d'eux; oiseau de proie aux ailes gigantesques dont l'ombre les dévore déjà. Diane a choisi la fuite. D'instinct. Elle sait qu'ils sont derrière. Juste derrière. Avance minime, infime. Comme son espérance de vie, désormais. Pourtant, elle marche. Pourtant, elle veut vivre. Rémy avance. Avec le poids de la peur qui comprime son cœur. Le poids de la fatigue, comme un boulet enchaîné à ses jambes. Il devrait être ailleurs, en ce moment même. En compagnie de sa femme et de sa fille. Mais non, il est là, errant dans ces bois inhospitaliers, avec ces inconnus qui fuient comme lui. Il est devenu une proie. Rien qu'une proie. Il n'existe plus. Déjà mort. Alors, pourquoi a-t-il aussi peur? Le monde est ainsi fait, qui ne changera jamais. Les chasseurs d'un côté, les proies de l'autre.

Encore un polar de Giebel qui glace d'effroi au fur et à mesure que l'on tourne les pages...
Deux chasses à l'homme en parallèle: la première pour le sport, la deuxième pour faire taire un témoin gênant. Et pour chacune de ces courses poursuites, on souhaite ardemment que le gibier arrive à survivre aux chasseurs. Mais quelle sera l'issue à la fin de la course effrénée?
Il est souvent question de redemption et d'expiation de ses fautes chez Karine Giebel ... et bien souvent, ce ne sont pas ceux qui regrettent le plus qui s'en sortent à la fin. En attendant, j'ai tourné les pages avec frénésie et j'ai encore pris un plaisir immense à retrouver l'univers de Karine Giebel... mais vous l'aurez compris: je suis une grande fan!

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.

vendredi, avril 28, 2017

Bilan de mes lectures du mois d'avril 2017

Voici le bilan de mes lectures du mois d'avril...


Les larmes noires sur la terre - Sandrine Collette


 
Quatrième de couverture:
Il a suffi d’une fois. Une seule mauvaise décision, partir, suivre un homme à Paris. Moe n’avait que vingt ans. Six ans après, hagarde, épuisée, avec pour unique trésor un nourrisson qui l’accroche à la vie, elle est amenée de force dans un centre d’accueil pour déshérités, surnommé «la Casse». La Casse, c’est une ville de miséreux logés dans des carcasses de voitures brisées et posées sur cales, des rues entières bordées d’automobiles embouties. Chaque épave est attribuée à une personne. Pour Moe, ce sera une 306 grise. Plus de sièges arrière, deux couvertures, et voilà leur logement, à elle et au petit. Un désespoir. Et puis, au milieu de l’effondrement de sa vie, un coup de chance, enfin : dans sa ruelle, cinq femmes s’épaulent pour affronter ensemble la noirceur du quartier. Elles vont adopter Moe et son fils. Il y a là Ada, la vieille, puissante parce qu’elle sait les secrets des herbes, Jaja la guerrière, Poule la survivante, Marie-Thé la douce, et Nini, celle qui veut quand même être jolie et danser. Leur force, c’est leur cohésion, leur entraide, leur lucidité. Si une seule y croit encore, alors il leur reste à toutes une chance de s’en sortir. Mais à quel prix? Après le magistral Il reste la poussière, prix Landerneau Polar 2016, Sandrine Collette nous livre un roman bouleversant, planté dans le décor dantesque de la Casse.

C'est un roman coup de poing parce que tellement dans l'air du temps... ça fait froid dans le dos rien que d'y penser... une couche de la population cachée, voire emprisonnée, dans une espèce de camp retranché, sans plus aucun contact avec le reste du monde et une chance plus que maigre d'y retourner un jour. En arrivera-t-on un jour à ces extrêmes juste parce qu'on ne veut plus voir la misère autour de nous? Et pourtant, malgré l'horreur de la situation, des amitiés se lient, des être font preuve de solidarité et de bonté...
Sandrine Collette nous raconte comment à cause d'un mauvais choix, on peut basculer de l'autre côté du miroir, ce côté où on arrive à peine à sortir la tête de l'eau, où chaque pas est difficile... et pourtant, malgré tout, il faut tenir, il faut survivre... pourquoi? pour qui? Telle est la question. Probablement pour ces étincelles de bonheur et de joie qui traversent notre quotidien et qui en valent la peine.
Et en plus, Sandrine Collette nous sert ça avec un style d'écriture qui est juste magnifique: j'ai donc alterné entre extase et horreur en permanence. Un très grès coup de coeur!

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.


lundi, avril 24, 2017

Jusqu'à ce que la mort nous unisse - Karine Giebel


Quatrième de couverture:
L'Ancolie est une fleur aussi belle que toxique. Belle, à l'image de certains souvenirs. Toxique, à l'image de certains regrets. L'Ancolie, c'est aussi le nom d'un chalet perdu en pleine montagne. C'est là que vit Vincent, un homme seul et meurtri. Rejetant son passé et redoutant son avenir, il préfère vivre dans le présent. Une existence éprise de liberté qu'il consacre entièrement à sa passion pour la montagne et à son métier de guide. Jusqu'au jour où la mort frappe tout près de lui, l'obligeant à sortir de sa tanière. Aux yeux de tous, un tragique accident, une chute mortelle. Seul Vincent est persuadé qu'il s'agit d'un meurtre, que ce n'est pas la montagne qui a tué, et que les vrais coupables doivent payer. Alors, aidé par Servane, une jeune recrue de la gendarmerie avec laquelle il a noué une étrange relation, il se lance dans une quête de vérité. Une quête qui va le conduire sur d'effroyables sentiers, le confronter à ses propres démons. Une quête qui va déterrer un à un des secrets profondément enfouis au coeur de cette paisible vallée, et qui auraient dû le rester à jamais. Car si le mensonge blesse, la vérité peut être fatale...

Encore un page turner super efficace: un meurtre à résoudre, des personnages torturés et en arrière-plan la montagne.
Vincent vit seul depuis que sa femme Laure l'a quitté 5 ans plus tôt. Il collectionne les histoires d'un soir sans se soucier du mal qu'il peut faire autour de lui... Lorsque Pierre, son meilleur ami, est retrouvé mort dans un ravin alors qu'il était un guide chevronné, Vincent ne peut croire à un accident.
Servane, jeune recrue de la gendarmerie arrive dans la région et peine à s'intégrer dans ce milieu très masculin et où chacun se connaît et protège les intérêts de son voisin de toujours.
Ces deux personnages vont tisser des liens en menant une enquête qui va les forcer à sortir des sentiers battus et à se dévoiler l'un à l'autre... leur amitié pourra-t-elle faire face à certaines vérités?
A chaque polar de Giebel je deviens de plus en plus accro... vivement le prochain!

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.

La version poche compte 604 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

mercredi, avril 12, 2017

Le somnambule - Sebastian Fitzek


Quatrième de couverture:
Adolescent, Leo Nader était en proie à de terribles crises de somnambulisme. Si intenses, qu’on l’avait contraint à suivre un traitement psychiatrique auprès d’un spécialiste, le Dr Volwarth.
Bien des années plus tard, Leo se croit guéri. Mais, un matin, il découvre que sa femme Nathalie a été blessée pendant la nuit et qu’elle s’apprête à le quitter.
Quand il essaie de la rattraper, elle s’enfuit avant de mystérieusement disparaître. Perturbé, Leo, qui se croit coupable sans en avoir conservé le moindre souvenir, décide de retourner voir le Dr Volwarth.
Celui-ci lui conseille de s’équiper d’une petite caméra pour enregistrer ses déplacements nocturnes. Ce qu’il va découvrir ira bien au-delà de tout ce qu’il pouvait imaginer…


Au réveil, Leo constate que sa femme Nathalie est en train de faire sa valise alors qu'elle est couverte d'hématomes. Très vite, il commence à se demander s'il a pu lui faire du mal pendant son sommeil; en effet, étant enfant Leo faisait des crises de somnambulisme et était suivi par un psychiatre. Nathalie est partie et Leo veut savoir ce qu'il fait pendant ses phases de sommeil. Il va donc observer ses actes grâce à une caméra et il va ainsi découvrir sa vraie nature...
Quelle histoire! On alterne entre rêve et réalité, au point que ne savais plus moi-même si Leo dormait ou était éveillé, et chaque découverte est plus surprenante que la précédente... Un page turner très efficace, j'ai littéralement dévoré ce livre et force est de constater que lire du Fitzek provoque chez moi toujours autant de plaisir...

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.


Sebastian Fitzek est allemand et ce livre participe au challenge Voisins, Voisines 2017 organisé par A propos de livres.

vendredi, avril 07, 2017

Il coule aussi dans tes veines - Chevy Stevens


Quatrième de couverture:
Sara, 34 ans, mère d'une fillette de 6 ans, sait depuis toujours qu'elle a été adoptée. Mais, alors qu'elle va se marier, la jeune femme souhaite découvrir qui sont ses véritables parents.
Ses recherches ne passent pas inaperçues et alertent son père biologique : un sérial killer que la police canadienne veut coincer depuis des années.
Ce dernier n'a dès lors qu'une envie : faire la connaissance de cette fille dont il ignorait l'existence.
Sara se retrouve prise au piège. Son enfer ne fait que commencer !

Cette histoire commence de manière assez banale.
Une jeune femme adoptée essaie de retrouver ses origines. Elle retrouve Julia, sa mère naturelle, qui ne souhaite pas avoir affaire à elle... et on comprend aisément pourquoi, lorsqu'on apprend que Julia a été violée par le Tueur des Campings et que Sara est le fruit de cet acte horrible. Sauf que le tueur en question ignore totalement qu'il a un enfant et n'aura de cesse de vouloir la connaître dès le moment où il l'apprend... c'est là que les choses s'emballent et que l'effet pageturner se met en place. Peut-on faire fi ses origines?

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.