mardi, décembre 05, 2017

Les jeux sont faits - Jodi Compton

Les jeux sont faits
Jodi Compton

Editions France Loisirs
Traduit par Jean Esch
478 pages

Quatrième de couverture:
L’inspecteur Sarah Pribek consacre toute son énergie à deux nouvelles enquêtes: la disparition d’un adolescent et celle d’un tétraplégique, Cicero, soupçonné d’exerci Illégal de la médecine. Ces affaires se révèlent beaucoup plus complexes qu’il n’y parait et l’inspecteur est tiraillée à nouveau entre son devoir et ses sentiments personnels. Face à un procureur qui s’acharne contre elle, Sarah Pribek redoute qu’un faux pas n’entraîne la mort d’une personne qu’elle s’est juré de protéger. Mais la compassion peut vite devenir mortelle et pour l’inspecteur Pribek, les jeux sont faits...

Voici un thriller qui aurait pu être banal: une enquêtrice, 2 intrigues qu'elle mène en parallèle et par-dessus le marché, elle est soupçonnée de meurtre. Mais au fur et à mesure que les pages se tournent l'histoire devient de plus en plus complexe et le suspense grandissant. En effet, Sarah s'attache à Marlinchen et à sa famille... elle sent bien qu'il y a quelque chose qui cloche et elle est bien déterminée à découvrir le secret de cette famille.
Je n'irai pas jusqu'à dire que je me souviendrai longtemps de cette histoire, mais c'est un fait que j'ai passé un très agréable moment de lecture. C'est un livre sans grande prétention mais qui atteint son objectif premier: ferrer le lecteur et le mener jusqu'à la dernière page en lui donnant un sentiment de satisfaction...

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.


Comme ce titre contient le verbe "être", il participe au Challenge sous la contrainte organisé par Philippe.

La version broché fait 478 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

lundi, décembre 04, 2017

Duma Key - Stephen King

Duma Key
Stephen KING

Editions Albin Michel
656 pages

Quatrième de couverture:
Duma Key : un trait de crayon sur une page blanche. Une ligne d’horizon, peut-être.
Mais aussi une ouverture dans laquelle s’infiltrent les ténèbres…
Mutilé par un terrible accident, abandonné par sa femme, Edgar Freemantle, un businessman du Minnesota, décide de tout quitter pour la Floride.
 Une nouvelle vie l’attend sur l’îlot de Duma Key, langue de terre presqu’inhabitée, dévastée régulièrement par des ouragans imprévisibles, et qui appartient à une mécène excentrique dont les sœurs jumelles ont disparu dans les années 20. Edgar va s’y découvrir un incroyable don pour la peinture. Les incroyables couchers de soleil lui inspirent des tableaux qui vont vite se révéler dangereusement prémonitoires. Freemantle comprend alors qu’il doit découvrir ce qui est arrivé aux jumelles et l’étrange secret de la propriétaire des lieux, avant que les ténèbres n’engloutissent Duma Key et ses habitants.


Malgré les nombreux Stephen King que j'ai déjà lus tout au long de ma vie, j'en trouve encore que je n'ai pas vus passer au moment de leur sortie.
Ici, on suit Edgar, qui suite à un accident, se voit amputé d'un bras... sa vie part en vrille et il décide de tout quitter pour s'installer à Duma Key. C'est là qu'il se découvre un don pour la peinture, sauf que certaines crises l'amènent à créer des œuvres prémonitoires en rapport avec la noyade de deux petites filles. Les jumelles étaient en plus les sœurs de la propriétaire de la maison qu'Edgar loue à Duma Key.
Encore un énorme pavé, mais c'est habituel chez Stephen King. On ne s'ennuie pas, l'histoire est bien construite et chaque personnage a son importance. Et quelle intrigue! Evidemment la part de fantastique et de surnaturel est bien présente ce qui confirme encore l'excellent don d'imagination du maître King.

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.


La version broché compte 656 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

vendredi, décembre 01, 2017

Bilan de mes lectures du mois de novembre

Voici venu le moment de faire le bilan de mes lectures de novembre qui a été chargé en pavés ce qui limite fortement le nombre de lectures...

jeudi, novembre 23, 2017

Nous serons inséparables - Julia Crouch

Nous serons inséparables
Julia Crouch

Editions Presses de la Cité
Traduit par Valérie Bourgeois
459 pages

Quatrième de couverture:
Le mal a sonnéà sa porte. Elle l'a invité à entrer.
 Le jour ou Polly sauve la vie de Rose, les deux fillettes deviennent inséparables. C'est pourquoi, des années plus tard, lorsque Polly lui annonce que son mari est mort dans un accident de voiture, Rose n'hésite pas un instant et l'accueille à bras ouverts dans son foyer.
 A son arrivée, la jeune veuve semble un peu trop joyeuse. Bientôt, la vie de Rose se complique : sa fille tombe malade, son mari devient distant... Et si Polly n'était pas étrangère à ces événements ?
 Quand l'amitié se révèle venimeuse, elle peut faire basculer une vie ordinaire dans le drame absolu.


Rose et Polly sont les meilleures amies du monde depuis l'enfance. C'est donc tout naturellement que Rose propose à Polly de l'héberger lorsque cette dernière perd son mari. Polly et ses deux garçon vont très vite amener une certaine désorganisation au sein de la famille de Rose. Non seulement les garçons sont turbulents et disent des gros mots, mais Polly ne s'occupe guère d'eux. Rose prend les garçons sous son aile et s'efforce de leur donner le réconfort que leur maman ne semble pas capable de leur donner, et cela au détriment de ses propres enfants parfois.
Que la situation allait finir par déraper était prévisible d'entrée de jeu! Et pourtant j'ai suivi le récit minutieusement me demandant quand Rose allait enfin sortir de sa torpeur pour regarder la réalité en face et se rendre compte de la mesquinerie de Polly, de ses manipulations à outrance. En même temps, on apprend très vite que Rose a des secrets, dont un que seule Polly connaît et qu'elle veut à tout prix préserver, ce qui la met encore plus à la botte de Polly.
Un excellent thriller, rondement mené, riche de rebondissements et dont la fin est surprenante! Une lecture que j'ai beaucoup appréciée...

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.


Comme ce titre contient le verbe "être", il participe au Challenge sous la contrainte organisé par Philippe.

La version broché fait 459 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

mardi, novembre 07, 2017

Tu tueras le père - Sandrone Dazieri

Tu tueras le père
Sandrone Dazieri

Editions Pocket
744 pages

Quatrième de couverture:
Le père est là, dehors, quelque part. La cage est désormais aussi vaste que le monde, mais Dante est toujours son prisonnier.
Non loin de Rome, un homme affolé tente d'arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d'une clairière.
Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas à l'hypothèse du drame familial et fait appel à un expert en disparitions de personnes : Dante Torre. Kidnappé enfant, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s'échapper. Pendant des années, son seul contact avec l'extérieur a été son mystérieux geôlier, qu'il appelle « le Père ».
Colomba va confronter Dante à son pire cauchemar : dans cette affaire, il reconnaît la signature de ce Père jamais identifié, jamais arrêté...


Lorsque Colomba est appelée sur la scène de crime, elle ne sait pas à quoi s'attendre, surtout qu'elle est en vacances: le corps décapité d'une femme gît au fond d'une clairière et le père qui prétend que son fils a disparu. La police oriente d'emblée les soupçons sur le père.
Avec Dante Torre, kidnappé enfant ayant grandi cloîtré dans un silo, Colomba va mener l'enquête en-dehors des procédures officielles. Le roman alterne entre flashbacks sur l'enlèvement de Dante, révélations et rebondissements de l'enquête, sans oublier les courses poursuites pour retrouver celui que Dante appelle "le Père"...
Un thriller prenant et bien conduit. Je pense que je me laisserai tenter par la suite...

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.


La version poche compte 744 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.
 
Sandrone Dazieri est italien et ce livre participe au challenge Voisins, Voisines 2017 organisé par A propos de livres.

vendredi, novembre 03, 2017

Bilan de mes lecture du mois d'octobre

Voici venu le moment de faire le bilan de mes lectures d'octobre...


Challenge Lire sous la contrainte





Le Challenge "Lire sous la contrainte", organisé par Philippe, permet de choisir les livres à lire d'une façon originale et de faire ainsi baisser sa PAL. Le principe consiste à se soumettre à une contrainte ou à un thème pendant une certaine durée qui va orienter le choix du livre.

J'embarque pour la 34e édition et la contrainte cette fois consiste à lire des livres qui contiennent une apostrophe dans leur titre.

Voici la liste des livres que j'ai lus dans le cadre de ce challenge:
1. Ceux qu'on aime - Steve Mosby
2. L'avocat, le nain et la princesse masquée - Paul Colize
3. N'ouvre pas les yeux - John Verdon
4. L'interprétation des peurs - Wulf Dorn


 

L'interprétation des peurs - Wulf Dorn

L'interprétation des peurs
Wulf Dorn

Editions Le Cherche Midi, Thrillers
Traduit par Joël Falcoz
420 pages

Quatrième de couverture:
Psychiatre de talent, Ellen Roth reçoit en consultation dans la clinique où elle travaille une femme en état de choc, qui lui confie être harcelée par un homme, sur lequel elle refuse de donner le moindre détail. Serait-elle en proie à un délire de persécution ? Ellen n'a pas le temps d'en apprendre plus : à peine internée, l'inconnue disparaît.
Quelques jours plus tard, un mystérieux individu agresse Ellen et lui lance un macabre défi : elle a quarante-huit heures pour découvrir qui il est et les raisons qui le poussent à s'en prendre à elle, sans quoi la patiente disparue mourra.
C'est le début d'une course contre la montre pour Ellen, confrontée à la paranoïa, la peur et la violence. Bien vite, elle se retrouve isolée de tous, ne pouvant compter sur personne. Et avec très peu de temps pour découvrir ce qui, dans sa vie et celle de ses proches, peut motiver cet inconnu qui semble en savoir très long sur elle.


Lorsque la patiente d'Ellen disparaît, celle que Chris lui avait confiée pendant son absence, le côté rationnel et scientifique de cette psychiatre de renommée est mis à rude épreuve. Elle va rapidement être obsédée par le croque-mitaines et les contes de l'enfance.
On alterne entre rêve et réalité à tel point que je me suis régulièrement demandé si l'héroïne ne perdait pas un peu la boule... mais il y a toujours un rebondissement qui nous ramène sur le droit chemin et nous pousse à vouloir connaître le fin mot de l'histoire. Une lecture flippante et une intrigue bien menée!

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.

 
Comme ce titre contient une apostrophe, il participe au Challenge sous la contrainte tout nouveau chez Philippe

La version broché compte 420 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.
 
Wulf Dorn est allemand et ce livre participe au challenge Voisins, Voisines 2017 organisé par A propos de livres.

mercredi, octobre 25, 2017

Nitro Mountain - Lee Clay Johnson #MRL17

NITRO MOUNTAIN
Lee Clay Johnson

Editions Fayard, Littérature étrangère
Traduit par Nicolas Richard
293 pages

Quatrième de couverture:
Dans une ancienne région minière des Appalaches ravagée par la pauvreté, l’ombre de Nitro Mountain s’étend sur la cohorte de laissés pour compte, junkies, piliers de comptoir, vauriens et marginaux sublimes qui y vivent. Jones, un musicien bluegrass qui se donne avec son groupe dans des bars glauques, prend sous son aile Leon, un jeune homme paumé qui ne se remet pas de sa rupture avec la séduisante, torturée et bouleversante Jennifer. Celle-ci a eu la mauvaise idée de tomber sous la coupe d’Arnett, un truand psychopathe aussi terrifiant que fascinant, reconnaissable au tatouage Daffy Duck qu’il porte au cou. Quand Turner, ex-flic cinglé à la gâchette facile qui a troqué son arme de service pour une arbalète, se met en tête d’arrêter Arnett, suspecté de meurtre, afin de regagner son insigne, les choses ont déjà commencé à tourner à l’aigre.
Un roman noir pénétrant, des personnages tordus, désespérés, et diablement attachants : Lee Clay Johnson fait une entrée fracassante en littérature à travers ce récit envoûtant, imbibé de whiskey et de drogues dures, sur fond de musique country.

Tout d'abord, merci à Price Minister (#PriceMinister) et à ses Matchs de la Rentrée Littéraire (#MRL17), ainsi qu'à Antigone qui m'ont permis de lire ce livre.
La couverture de ce thriller est magnifique: très sobre, un dégradé de bleu sur lequel se détachent le titre, le nom de l'auteur mais surtout l'ombre d'un superbe cerf avec des bois rouges majestueux.
Le démarrage du livre est assez lent. Lee Clay Johnson nous présente Léon, bassiste de country paumé, qui est un peu à l'ouest et s'imagine trouver le grand amour lorsqu'il rencontre Jennifer. Sauf qu'elle va vite le laisser tomber et il doit rentrer chez ses parents. Jones l'engage pour faire quelques concerts avec son groupe et son chemin croise celui d'Arnett, reconnaissable à son tatouage de canard au niveau du cou, qui va devenir le nouveau petit copain de Jennifer. Subissant des violences de sa part, Jennifer va demander à Léon de l'aider à se sortir de ce piège. Lorsque le décor est posé le roman s'accélère!
Avec la musique en toile de fond, c'est l'histoire presque banale d'une population paumée confrontée à la pénurie d'emploi et à l'impossibilité de mener une existence digne. Il y a la misère et la violence, la drogue et l'alcool, la petite délinquance...
" Vous savez ce que c'est, mûrir? C'est apprendre à frapper une femme. Tenter de tuer un homme. Faire le guet dans un palace délabré avec un fusil chargé en attendant d'affronter les conséquences de ses actes." Page 122
Les personnages sont à la fois touchants et empreints d'un désespoir qui frôle la folie. Ils sont tiraillés entre la volonté de changer les choses pour s'en sortir et le fait de se sentir rassurés par ce qu'ils connaissent depuis longtemps, même si c'est imparfait. Ils seront tôt ou tard confrontés aux conséquences de leurs choix et de leurs actes.
C'est un récit très noir et qui nous laisse groggy lorsque la dernière page se tourne... il n'y a pas beaucoup d'espoir certes, mais la plume de Lee Clay Johnson ne laisse pas indifférent. C'est un premier roman très réussi!


Ce livre participe aux Matchs de la Rentrée Littéraire 2017 organisés par Price Minister.


Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.